Pour Serge Mumbu, « les études sur les médias doivent pousser les décideurs à une réflexion pour être plus compétitifs»

Share

Pour la 3e année consécutive, le cabinet d’études de marchés Target sarl, a réalisé une enquête sur les médias à Kinshasa.  Le Général Manager de Target, Serge Mumbu  était face aux professionnels des médias, ce jeudi 03 septembre 2015 au Cercle Elaïs dans la commune de la Gombe. Il a présenté  « l’évolution des habitudes médiatique des Kinois de 2014   à  2015 ».

1000 personnes dont 500 hommes et 500 femmes sélectionnés selon la méthode des quotas par âge, sexe, occupation et commune de résidence ont participé à l’étude de 2014 comme celle de 2015. Ils se sont ainsi prononcés sur les mêmes thèmes tels que l’impact des médias à Kinshasa, la télévision classique, la Radio, l’Internet, les chaînes câblées et la presse écrite. Les 2 enquêtes ce sont tenus au mois de juillet.

Monsieur Mumbu a démontré à la presse quelques similitudes entre les deux années.  L’audience est plus élevée le matin pour la radio et la presse écrite tandis que la télévision classique, les chaines câblées et l’internet sont plus suivis le soir. La presse écrite est plus lue le lundi alors que les autres médias enregistrent leurs meilleurs taux d’audience le week-end. Selon l’enquête de Target,  la radio est plus écoutée pour la musique et les journaux sont lus grâce à  l’actualité politique. 

Mais les changements suivants ont été constatés dans les habitudes médiatiques des Kinois en 2015 comparativement à 2014. En ce  qui concerne l’audience des 30 derniers jours. Nous voyons que l’audience de la télévision reste stable, elle est autour de 96%. Alors que ceux des autres médias connaissent une baisse en 2015. La Radio a enregistré une baisse de 10%,  avec un taux de 33% en 2015.

« Nous constatons une baisse d’intérêt des hommes et particulièrement les 50 ans et plus », a déclaré Serge Mumbu. Les 35 ans et plus ne sont plus vraiment portés sur internet. Ce qui explique le recule de 6% par rapport à 2014.  Le taux d’audience 2015 est de 29%. Le général manager de Target explique aussi que la pénurie du courant à Kinshasa a eu un impact sur le score d’audience des chaînes câblées et plus particulièrement à Funa et Tshangu. Le taux pour Kinshasa est de 21% en 2015 contre 26%, l’an passé.  L’audience de la presse écrite a baissé de 4%, soit 6% alors qu’elle était à 10%.

Dans le chapitre des programmes préférés à la télévision, les enquêtés montrent un  plus grand intérêt pour les journaux télévisés, les séries télévisées telles que Saloni sur couleur TV et la fille de ma mère sur Antenne A. Les émissions des sociétés à l’instar de Mode & mœurs et femme & société d’Antenne A et Kin makambo de Molière TV sont également très suivies. En revanche, l’étude médias 2015, relève une légère baisse d’intérêt des téléspectateurs pour les émissions musicales, religieuses, des débats politiques et les films occidentaux. Du côté de la radiodiffusion, les informations sont en progressions. Les gens se disent intéresser également par les  émissions de divertissement.

La part des sports a diminué. « Les Kinois semblent plus intéressés aux émissions sportives des chaînes câblées », a ajouté M. Mumbu. L’attrait des kinois pour la messagerie instantanée est grandissant. Les gens sont de plus en plus scotchés à leurs téléphones sur Facebook, Whatsapp ou Viber. A cause de la mauvaise qualité de la connexion et pour plusieurs autres raisons, les internautes visitent moins les moteurs de recherches et font moins de téléchargements. Les kinois et kinoises vont dans les chaînes câblées pour regarder plus les séries télévisées, la musique, les sports, les films africains et les programmes de divertissement. L’intérêt pour les journaux télévisés et les films occidentaux a baissé. Les lecteurs recherchent plus les faits des sociétés et les informations sur les stars sportives, musicales, de la mode lorsqu’ils parcourent leurs journaux. L’actualité n’attire plus.  

Après le jeu de questions- réponses avec les journalistes, Serge Mumbu a conclu « les études sur les médias doivent pousser les décideurs à  une réflexion pour être plus compétitifs ». Et d’ajouter, « mon cabinet est prêt à discuter avec les responsables des médias pour leurs donner d’amples explications sur les détails de l’étude ».

Signalons qu’après Kinshasa en 2013,  Target sarl a lancé les études médias dans les villes de Lubumbashi en 2014 et de Pointe- Noire en 2015. Bientôt les habitants de Goma et Kigali (Rwanda) vont participer aussi à cette enquête.

L’intégralité des résultats de l’étude médias de Kinshasa 2015 sont disponibles en appelant au (+243) 810 451 052/ 99 324 81 80 ou en écrivant à l’adresse : info@target-sarl.cd

Pour plus d’informations sur Target sarl, visitez son site internet : www.target-sarl.cd

Mardi, 8 Septembre, 2015 - 14:13
Share